Comment fonctionnent les moteurs de recherche pour indexer les urls

Lorsqu’un moteur de recherche a fini d’explorer une page web, que se passe-t-il ensuite ? Examinons la méthode d’indexation utilisée par les moteurs de recherche pour stocker des informations sur les sites Web afin de pouvoir fournir rapidement des résultats pertinents et de qualité et permettre ainsi le référencement du contenu.

Quel est l’objectif de l’indexation par les moteurs de recherche ?

Vous vous souvenez qu’avant l’arrivée d’Internet, vous deviez étudier une encyclopédie pour connaître le monde et feuilleter les Pages Jaunes pour trouver un plombier ?

Nous devions parcourir des annuaires pour trouver des informations, même aux premiers jours de l’internet, avant les moteurs de recherche. C’était une procédure qui prenait énormément de temps. Comment pouvions-nous être aussi patients ?

Les utilisateurs anticipent des résultats quasi instantanés à leurs requêtes grâce aux moteurs de recherche, qui ont révolutionné la recherche d’informations.

Indexation Indexmenow

Qu’est-ce que l’indexation dans un moteur de recherche tel que Google ?

La technique par laquelle les moteurs de recherche organisent le matériel avant une recherche afin de fournir des réponses ultra-rapides aux requêtes est connue sous le nom d’indexation.

Les moteurs de recherche devraient passer au crible les sites individuels à la recherche de mots-clés et de thèmes pour trouver le matériel pertinent, ce qui prendrait beaucoup de temps. Les index inversés, également appelés « reverse index », sont utilisés par des moteurs de recherche comme Google.

Qu’est-ce qu’un index inversé, et comment fonctionne-t-il ?

Un index inversé est un système qui compile une base de données d’éléments de texte ainsi que des pointeurs vers des documents qui incluent ces éléments.

Ensuite, grâce à un processus connu sous le nom de tokénisation, les moteurs de recherche compriment les mots à leur signification de base, réduisant ainsi la quantité de ressources nécessaires pour stocker et récupérer les données. C’est beaucoup plus rapide que de parcourir tous les documents et de les comparer à tous les mots-clés et caractères pertinents avec des robots tel que googlebot.

L’indexation inversée en action

Voici un exemple simple qui démontre la notion d’indexation inversée. Chaque mot clé (ou token) de l’exemple est associé à une rangée de documents dans lesquels cet élément a été identifié.

KeywordDocument Path 1Document Path 2Document Path 3
SEOexample.com/seo-tipssite.com
HTTPSsite.com/https-speedexample.com/https-future

Cet exemple utilise des URL, mais selon la façon dont le moteur de recherche est configuré, il peut s’agir d’identifiants de document.

La version d’une page qui a été mise en cache.

Les moteurs de recherche peuvent conserver une version en texte seul hautement compressée d’un document, contenant tout le HTML et les métadonnées, en plus de l’indexation des pages.

Le document mis en cache est l’instantané le plus récent de la page pour le moteur de recherche.

La version en cache d’une page peut être consultée (dans Google) en sélectionnant l’option « en cache » dans la petite flèche verte située à côté de l’URL de chaque résultat de recherche. Vous pouvez également accéder à la version en cache de la page en utilisant l’opérateur de recherche Google « cache : ».

Bing dispose d’une flèche verte vers le bas à côté de chaque résultat de recherche qui vous permet d’examiner la version en cache d’une page, mais il ne prend pas encore en charge l’opérateur de recherche « cache : ».

Qu’est-ce que le PageRank, et comment fonctionne-t-il ?

« PageRank » est un algorithme de Google nommé d’après Larry Page, le cofondateur de la société.

Il s’agit d’une valeur attribuée à chaque page en fonction du nombre de liens qui y renvoient, afin de déterminer la valeur de la page par rapport à toutes les autres pages indexées sur internet. Le nombre et la valeur des liens pointant vers la page en question déterminent la valeur transmise par chaque lien individuel.

Au sein de l’énorme système de classement de Google, le PageRank n’est qu’un des nombreux signaux.

Google publiait autrefois une approximation des chiffres du PageRank, mais ils ne sont plus accessibles au public.

Bien que le PageRank soit un mot de Google, une statistique comparable sur l’équité des liens est calculée et utilisée par tous les moteurs de recherche commerciaux.

En utilisant leur propre logique et leurs propres calculs, certains outils de référencement tentent d’estimer le PageRank. Page Authority dans les outils Moz, TrustFlow dans Majestic, et URL Rating dans Ahrefs ne sont que quelques exemples.

Le flux du PageRank à travers les pages

Le PageRank, ou capital de liens autrement appelé le « jus », est transmis d’une page à l’autre par les liens.

Lorsqu’une page se connecte à un contenu sur un autre site, cela est considéré comme un vote de confiance, indiquant que le contenu auquel il est fait référence est valable et utile pour les utilisateurs.

Le PageRank relatif de la page liée est déterminé par le nombre de ces liens et par une mesure de l’autorité du site Web de connexion.

Le PageRank est réparti uniformément entre tous les liens découverts sur la page. Par exemple, si votre page comporte cinq liens, chaque lien enverra 20 % du PageRank de la page aux pages cibles. Le PageRank n’est pas transmis par les liens avec la balise rel= »nofollow ».

Les backlinks sont très importants.

Les backlinks jouent un rôle important dans la manière dont les moteurs de recherche déterminent l’importance d’une page. De nombreuses enquêtes et tests ont été menés pour déterminer la relation entre les backlinks et les classements.

Selon les recherches de Moz sur les backlinks, 99,2 % des 50 premières requêtes de recherche Google (15 000 résultats de recherche) avaient au moins un backlink externe.

En outre, les backlinks sont constamment considérés comme l’un des éléments de classement les plus essentiels par les SEO dans les sondages.

mardi 17 mai 2022, 00:46